Equateur…nous voici !

Cela fait 3 ans que l’on en parlait. Trois passages à l’an que l’on se souhaitait une belle découverte de l’Equateur. Des amis et collègues dans la confidence…et la famille parfois un peu paniquée à l’idée de ce premier voyage de repérage. Un repérage pas anodin du tout ! Car il s’agit de bien plus qu’un voyage complétant la longue liste de ceux déjà accomplis. Bien plus qu’un ‘voyage’ donc… un possible marqueur d’une nouvelle vie. Un départ et peut-être l’ultime vers un projet de plus. Un projet d’adultes, de futurs ‘actifs raisonnés’.

Certains préfèrent rester près des ‘leurs’, attachés à leurs racines et n’envisagent pas aller au delà du connu. Ce n’est pas notre cas. Nous aimons l’aventure, le risque et l’inconfort (enfin…on se comprend…LOL).

Cette fois c’est la bonne! Les billets d’avion étaient bookés depuis des mois. Happés par une autre aventure grisante et absorbante; celle d’Akti, nous n’avions pas pris le temps ou trouvé l’énergie -allez savoir- de peaufiner les détails de ce saut vers l’inconnu. Poussés par l’urgence d’une échéance qui approche, nous ne pouvions plus éviter l’attente ou la marche arrière. Procrastination quand tu nous tiens ! Il nous fallait décider où nous arrêter, où loger, quels trekkings faire, qui rencontrer, quel nouvel air respirer, quels paysages ajouter à la boîte à images mentales, … Cette fois, c’est chose faite. Merci internet !
13 jours d’escapade en terres inconnues se concrétisent. Voiture réservée, hotels bookés, itinéraires décidés et pré-repérages en mode ‘street view’ pour valider nos choix effectués en une petite journée. Nous avons voyagé, assis devant un écran ! En bout de parcours, avec un sacré plus…un blog de voyages produit en moins d’une heure, voici le détail de notre périple.

Nous ajouterons les images, les articles d’humeur au fil de notre découverte. A la fois pour illustrer et immortaliser ces futurs souvenirs, et surtout pour partager ces moments avec vous.

Let’s start!

Premiers pas. Premières découvertes. Premières touches enfoncées. Départ et espoirs s’accordent toujours parfaitement. Ne dit-on pas “Qui n’avance pas recule” ? OK…mais ne peut-on combiner les deux ? Aller de …